Accueil » Le concept

Le concept

L'ANITHERM de conception simple et innovante, parfaitement adapté au milieu poussiéreux, corrosif sans gestion électronique, sans obsolescence, qui reprend l'ordre de marche de l'installation existante. 

Le principe consiste à faire circuler un fluide frigorigène dans un réseau de tuyau de cuivre revêtu, pour capter l'énergie produite par l'animal, directement dans les cheminées d'extraction, de démultiplier cette énergie en passant par un compresseur et de la restituer dans l'air ambiant de la salle à chauffer, sans croisement de flux pour une sécurité maximum de l'élevage. Le principe du réfrigérateur, la "détente directe".

Le matériel qui compose l'ANITHERM s'adapte facilement au bâtiment existant, il offre une multitude de configurations et de transfert possible d'énergie (plaque chauffante, réserve d'eau, etc...).  

Il diminue les risques électriques pour les personnes et n'occasionne pas de brûlage de l'air.

 

L'ANITHERM est composé :

D'un générateur, peu consommateur d'énergie, placé dans le couloir de circulation pour faciliter sa maintenance annuelle, minimiser son coût et éviter au technicien d'intervenir dans la salle en cours de bande.

 

P_20180111_112306

 

Un ou plusieurs brasseurs équipés de ventilateurs pour une température homogène. Ils fonctionnent sans créer de turbulences ou d'inconfort pour l'animal. Un simple lavage à l'eau claire suffit pour les nettoyer lors du lavage de la salle.

 Modèle déposé 

 

Un ou plusieurs capteurs conçus pour récupérer un maximum de calories produites par le générateur et la chaleur animale. Placés dans les cheminées d'extractions, ils utilisent les ventilateurs existants comme accélérateur. Grâce à l'auto nettoyage en mode chauffage, ils ne nécessitent aucun entretien.

Le capteur peut-être placé avant ou après l'extracteur.

Modèle déposé

P1040475

Les avantages constatés par vos confrères équipés sont nombreux :

  • Une consommation électrique fortement réduite
  • Une facilité d'utilisation
  • Une température maîtrisée et homogène
  • Une ambiance confortable
  • Des porcelets aux poils lisses, aux selles plus fermes, étalés dans leur cases, des animaux bien
  • Des caillebotis et murs secs
  • Un gain de temps, plus de manipulation et maintenance de matériel de chauffage électrique classique
  • Peu d'entretien
  • Une remontée en température facilitée après le nettoyage des salles (déshumidifie)

Exemple de consommation chez Bruno et Mikaël Hélo à Cléguer (56):

Consommation relevée après un an d'utilisation sur une salle de post-sevrage de 200 porcelets, murs parpaing sans isolation, par l'éleveur : 2688Kwh soit 13,44Kwh/place. 

Consommation annuelle en euros : 2688 x 0.125€ soit 336€

13.44Kwh x 0.125€ soit 1.68€/place seulement.

Données de référence utilisées dans la filière porcine en post-sevrage, chauffage seul, pour un bâtiment isolé67Kwh/place

67Kwh x 0.125€ soit 8.375€/place